Histoire de bourse,merci Michel.......

Publié le par sumi

Une fois dans un village, un homme apparut et annonça aux villageois qu'il achèterait des singes pour 10 $ chacun.
Les villageois, sachant qu'il y avait des singes dans la région, partirent dans la forêt et commencèrent a attraper les singes. L'homme en acheta des centaines à 10$ pièce et comme la population de singes diminuait, les villageois arrêtèrent leurs efforts.
Alors, l'homme annonça qu'il achetait désormais les singes à 15$.
Les villageois recommencèrent a chasser les singes. Mais bientôt le stock s'épuisa et les habitants du village retournèrent à leurs occupations.
L'offre monta à 20$ et la population de singes devient si petite qu'il devint rare de voir un singe, encore moins en attraper un.
L'homme annonça alors qu'il achèterait les singes 50$ chacun.
Cependant, comme il devait aller en ville pour affaires, son assistant s'occuperait des achats.
L'homme étant parti, son assistant rassembla les villageois et leur dit : « Regardez ces cages avec tous ces singes que l'homme vous a achetés.
Je vous les vends 35$ pièce et lorsqu'il reviendra, vous pourrez lui vendre a 50$. »
Les villageois réunirent tout l'argent qu'ils avaient, certains vendirent tout ce qu'ils possédaient, et achetèrent tous les singes.
La nuit venue, l'assistant disparut. On ne le revit jamais, ni lui ni son patron. Les deux compères avaient disparu.
Il ne restait que des singes qui couraient dans tous les sens...
  
Bienvenue dans le monde de la bourse !
  
PS: Afin d'éviter tout problèmes : les mots Subprimes, Produits dérivés, Titrisation, Stock options ont été remplacés par Singe;
les mots Clients, Pigeons, salariés ont été remplacés par Villageois
et SG, Fortis, Dexia, Hypo Real Estate, CE, CA, Calyon ont été remplacés par nos deux compères...

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pour le meilleur et pour le pire 16/11/2008 11:57

il est parfois bon pour un homme de savoir combien il est coté en bourse mais il vaut mieux quelque fois ne pas se presser...lol

jean bellamy 12/11/2008 12:34

Précisions inutiles Sumi , nous avions bien
compris .
Superbe histoire sans morale .
Il n'y a plus de lanterne mais il y a des réverbères....... des arbres a banquiers !
Bien amicamlement .
Jean.

fethi 10/11/2008 11:07

"La seule cure contre la vanité, c'est le rire, et la seule faute qui soit risible, c'est la vanité."
Bravo pour ton blog!

Nad :0075: 09/11/2008 11:46

Décidément pleins d'allégories pour expliquer la bourse, la crise et tant mieux parce que comme ça on comprend mieux comment on se fait avoir.. par tout le monde !!!
bizzzzzzzzzzzzzzz bon dimanche et à ta santé !!
et aussi à la santé du colonel tout particulièrement... :0036: